Germaine café numérique vendée

L'interview de Germaine pour tout savoir sur ce café numérique mobile

Germaine est un café numérique mobile qui sillonne les routes de Vendée pour créer du lien entre les habitants et animer les territoires. Mais encore ?

Pourquoi ce prénom ? Quelle est sa mission ? Quel est son rapport au numérique ? Qu'est-ce-qu'elle propose ? Qui peut faire appel à ses services ? Autant de questions que vous vous posez surement. Germaine vous répond en personne dans cette interview exclusive !

Cliquez sur une question pour en découvrir la réponse.

Germaine... Pourquoi ce prénom ?

C’est tout d’abord une référence à Germaine Tillion, figure emblématique du réseau des Centres Sociaux auquel j’appartiens ! Elle a notamment été à l’origine de l’expérience des centres sociaux en Algérie en 1955.

Le prénom Germaine est aussi celui d’une mamie, car je veux que les gens se retrouvent autour de moi, comme une famille qui irait boire le café chez la grand-mère : un moment convivial, de partage et d’échange.

Enfin, Germaine renvoie au verbe « Germer » et à la volonté de « faire germer » les idées des habitants, en devenant des projets concrets, collectifs et solidaires, visant à améliorer le quotidien !

Quelle est ta mission Germaine ?

Ma mission est d’aller à la rencontre des habitants de façon itinérante dans les villes et villages de Vendée, à bord d’un véhicule facilement identifiable, convivial et permettant l’animation ! L’idée au cœur du projet est de contribuer à créer du lien entre les habitants d’un même territoire, encourager et soutenir leurs initiatives et leur pouvoir d’agir au quotidien, pour un environnement plus solidaire.

Je veux agir localement, concrètement, pour rompre l’isolement subi par de nombreuses personnes, notamment âgées, et lutter contre les inégalités d’accès aux droits sociaux et aux technologies numériques.

Germaine, c'est quoi ton rapport au numérique ?

A mon bord, on trouve du matériel numérique « classique » : ordinateurs, tablettes, console de jeux vidéo etc. Mais aussi des gadgets plus novateurs : des robots, des jeux pour apprendre le codage, langage informatique, une web radio, ou encore une imprimante 3D et une découpeuse, permettant de fabriquer de petits objets.

La Fédération investira régulièrement dans du matériel numérique innovant, pour rester à la pointe de la technologie et susciter la curiosité des visiteurs !

Cliquez ici pour en savoir plus.

Quels sont tes objectifs par rapport au numérique ?

Le premier objectif est de faire découvrir les technologies numériques, classiques et novatrices, et d’encourager de nouveaux usages.

Germaine n’est pas réservée qu’aux « geek » ou aux passionnés d’informatique ! L’idée consiste à favoriser la découverte et la manipulation des outils numériques et des nouvelles technologies.

Le projet conçoit le numérique comme un véritable outil d’animation, un prétexte à la rencontre, à la découverte de l’autre et un vecteur de liens intergénérationnels.

Concrètement, qu'est ce que tu propose ?
 

Je propose des animations qui interpellent, qui suscitent la réaction des passants et qui les incitent à venir nous rencontrer…c’est pour cela qu’on a choisi d’investir le monde numérique : le champ des possibles est immense !

Concrètement, je propose des temps de rencontre conviviaux ouverts à tous, autour d’un café ! L’occasion de se rencontrer, échanger, jouer ensemble, de parler du quotidien. Des temps d’information permettant de favoriser l’accès aux droits sociaux sont aussi au programme, avec la possibilité pour ceux qui le souhaitent d’être accompagnés dans la réalisation de démarches administratives en ligne.

Pour tisser du lien, nous organisons des ateliers collectifs : « fabrication numérique », « découverte du codage », ou encore « repair café » (=bricolage collectif d’appareils et d’objets défectueux).

Enfin, nous pouvons accompagner des groupes d’habitants dans la mise en place de projets collectifs solidaires : un réseau d’échange de savoirs, des jardins partagés, un repair’café ou encore une friperie solidaire. Les centres sociaux développent déjà ce type de pratiques et je souhaite les essaimer sur le département.

D’ailleurs, je me rends dans les dix-huit centres sociaux et socioculturels pour prêter main forte lors de manifestations ou événements !

Qui peut faire appel à toi ?

Je suis conçue pour m’adapter à des demandes très diverses ! Pour vous donner une idée, retrouvez quelques exemples ci dessous.

  • Une communauté de communes qui souhaite proposer des temps d’animation dans les différents villages de son territoire
  • Une mairie intéressée par la mise en place d’un repair café
  • Un CCAS ayant l’intention d’organiser un après-midi convivial pour les aînés, une association d’animation locale qui voudrait proposer une animation autour du numérique
  • une association caritative intéressée par l’idée d’aller investir différents lieux de façon itinérante
  • ...

Contactez moi, si vous voulez encore plus d'informations ! Il suffit d'appeler la Fédération des Centres Sociaux & Socioculturels de Vendée, qui étudiera la demande et proposera une animation sur mesure ! 

Mon animateur numérique est présent sur chacun des déplacements, il me conduit et vous fait découvrir tout mon attirail !

De quoi est-ce qu’il y a besoin pour t'accueillir ?

D’un emplacement d’une trentaine de mètres carrés, et d’une personne pour m’accueillir, me raccorder à l’électricité et me montrer les sanitaires ! Pour le reste, je me charge de tout !

Envie d’en savoir encore plus sur Germaine ?